Nouvelles
Festival Lausan'noir

Pascal Houmard et Jean-Claude Zumwald dédicaceront leurs polars au Festival Lausan'noir 

dimanche 29 octobre de 13h à 15h

à Lausanne, rue de l'Industrie 10

Une visite fera plaisir à tout le monde, aux auteurs tout d'abord, et à vous aussi car vous pourrez passer de bons moments à la lecture de ces polars.

Merci.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 26/10/2017

Grand prix pour La Luceronne

Chaque année, à l'occasion du salon Talents Comtois à Besançon, l'Association des Auteurs Comtois, un groupe indépendant, décerne deux mentions spéciales et un grand prix à des ouvrages divers, d'après l'avis d'un comité de lecture fourni.
Berthe de Joux avait obtenu une mention spéciale en 2014 et cette année La luceronne a obtenu le grand prix, médaille et diplôme.

Claudie Guimet se dit à chaque fois très surprise, car elle n'a jamais présenté un livre en vue d'un prix!

Toutes nos félicitations et vœux de succès !

Postée par Jean-Claude Piguet, le 05/10/2017

Michel Clerc reçoit le prix Marcel E. Grancher

Marcel E. Grancher, journaliste et écrivain né à Lons-le-Saunier en 1897, a publié une centaine de livres qui font la part belle à la gastronomie et aux vins de France, ainsi qu'à ses souvenirs.

Après son décès, ses amis ont voulu honorer sa mémoire en créant le Prix Marcel E. Grancher, qui est accordé de préférence à un auteur régional franc-comtois. Cette année, le 12 novembre dernier, l'Association créée en 1986 s'est réunie à Cousans et a accordé le prix 2016 à Michel Clerc pour «Le fils des étoiles» et «Arômes d'étoile», deux livres qui forment une suite et magnifient la viticulture dans la région d'Arbois et en particulier la vigne aux étoiles.

Nous présentons nos vives félicitations à Michel Clerc dont nous attendons avec une grande impatience le troisième tome de cette histoire merveilleuse.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 05/10/2017

La 6e enquête de Victor Aubois

Jean-Claude Zumwald sort ces jours un nouveau couple des enquêtes de Victor Aubois. Deux ouvrages sont sortis en 2014, puis deux autres en 2016 et on arrive en ce joli mois de mai aux cinquième et sixième enquêtes du célèbre épicier que l'on vient chercher pour élucider un nouveau mystère.

Dans «Un passé banalisé», le détective est sollicité pour démêler l'obscur passé d'un père. Il nous emmène en Irlande et en Bourgogne, mais c'est finalement dans les Franches-Montagnes que le mystère s'éclaircit.

Dans «Un crime ou deux à Mont-Solytude», un assassinat à Neuchâtel est dénoncé par une bande magnétique. Cela amène Victor Aubois à découvrir des intrigues douteuses et des mobiles d'une troublante actualité.

Ces polars sans coups de feu ni flots de sang, mais avec toute la subtilité de l'art de la déduction, nous font découvrir à chaque fois un milieu nouveau tout près de chez nous.

 

Postée par Jean-Claude Piguet, le 05/10/2017

Légeret: à quand la révision?

Dans son édition du 23 août 2017, Le Régional consacre une double page fort bien documentée sur les éléments nouveaux découverts par Jacques Secretan au sujet du procès Légeret. Les informations sont reprises dans Le Matin du 24 août.

Auteur du livre «Un assassin imaginaire» publié par les éditions Mon Village, Jacques Secretan a prouvé que la mère adoptive de François Légeret, assassinée selon la Justice vaudoise le 24 décembre 2005 vers 12 heures, avait été vue par Madame Albanesi le même jour vers 17 heures. Mais la Justice vaudoise avait ridiculisé ce témoin et confirmé la condamnation de Légeret.

Dernièrement, il a rencontré et filmé un autre témoin, qui s'est annoncé tardivement, et qui affirme avec force détails avoir vu Madame Légeret avec une autre personne à 17h10, sortant de la boulangerie.

Les deux témoignages concordent parfaitement et prouvent que les «preuves» assénées par la Justice vaudoise n'en sont pas, alors que François Légeret croupit dans les prisons de la Plaine de l'Orbe depuis plus de onze ans.

Que faudra-t-il de plus à la Justice vaudoise pour réviser le procès et peut-être innocenter le prisonnier ?

On trouve dans le livre «Un assassin imaginaire» tous les éléments pour comprendre cet incroyable affaire judiciaire à la vaudoise.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 24/08/2017

Outback en numérique !

Le thriller de Pascal Parrone «Outback», publié en 2015 par les éditions Mon Village, est maintenant disponible en version numérique pour…7.99$, autant dire que c'est donné pour un livre de plus de 530 pages...

On peut le commander aux adresses suivantes :

https://www.amazon.fr/dp/B072C2KN71/


https://itunes.apple.com/us/book/outback/id1245273573?ls=1&mt=11


https://play.google.com/store/books/details

/Pascal_Parrone_Outback?id=BBonDwAAQBAJ


https://www.kobo.com/ch/en/ebook/outback-10

Postée par Jean-Claude Piguet, le 24/08/2017

Sur les traces de Chaplin

Les éditions Mon Village, Michèle Dassas et Laura Chaplin ont présenté le livre

Sur les traces de Chaplin


Le contoguide «Sur les traces de Chaplin» est un guide touristique et littéraire qui invite le lecteur à découvrir une région – la Riviera vaudoise – en suivant les traces d’un personnage illustre, Charlie Chaplin, qui a passé la fin de sa vie avec sa famille au Manoir de Ban à Corsier-sur-Vevey.

L’ouvrage présente une biographie de Charlie Chaplin, puis propose des balades à Vevey, La Tour-de-Peilz, Montreux et les environs en découvrant les lieux emblématiques de la région.
La visite commence par le Chaplin’s World by Grévin, l’exceptionnel musée ouvert l’année dernière à Corsier, puis l’on découvre les musées, les monuments, les personnages illustres et les promenades de cette merveilleuse région.
Le contoguide est agrémenté de dix nouvelles et contes de Michèle Dassas qui évoquent la vie de Chaplin et l’histoire de la Riviera et des environs. Il est illustré de nombreuses photographies.
La couverture du livre est une œuvre originale de Laura Chaplin.

Postée par Eliane Rittener , le 25/07/2017

Réponse à Peter Rothenbühler

Local et global, et fier de l’être

Dans le Matin dimanche du 20 novembre 2016, Peter Rothenbühler adresse son mail de la semaine à Pascal Broulis et le félicite pour son dernier livre «Fragile pouvoir». Et puis il s’étonne. Quoi ?! L’auteur n’a pas trouvé mieux que « son voisin de Sainte-Croix » - les éditions Mon Village - pour en assurer l’édition. Il aurait tellement mieux fait de s’adresser à Favre ou Gallimard pour obtenir la diffusion internationale qu’il mérite. Mais que ceci est déplorablement  « local »…
Quel mépris et quelle outrecuidance ! M. Rothenbühler, retranché dans son microcosme urbain, a gardé des éditions Mon Village une image vieille de plus de trente ans. Puisqu’il n’a pas pris la peine de s’informer, je me fais un plaisir de lui apprendre que notre maison a largement étendu sa ligne éditoriale, qu’elle publie même des auteurs… parisiens et qu’elle dispose de diffuseurs non seulement en Suisse romande mais aussi en Franche-Comté et d’un distributeur à Paris. Eh oui, nous diffusons global. En revanche, Mon Village imprime et relie tous ses ouvrages dans le canton de Vaud… alors que la plupart de ses confrères sous-traitent sans états d’âme ces travaux à l’étranger. Le « local », et là je le revendique, c’est notre fabrication.
Peu importe à M. Rothenbühler. Flatteur des grandes maisons d’édition il dénigre la petite de la périphérie. Oubliant qu’en agissant ainsi c’est lui-même qu’il rabaisse.

Jean-Claude Piguet
Editions Mon Village

Postée par Jean-Claude Piguet, le 06/04/2017

La Guardiola cartonne

Samedi 6 août, Jean-Pierre Nucci a cartonné avec son nouveau livre «La Guardiola» dont il a vendu 117 exemplaires à la librairie des Palmiers à Ajaccio.

Un bel article paru dans le numéro d'octobre du magazine Parole de Corse...

On a tous besoin d'une Guardiola, avocat parisien, Pascal Antoine a perdu son repère, son guide, sa balise. La maladie le ramène auprès de la Guardiola, que tous les Ajacciens connaissent, pour se retrouver face à lui-même et s'y abandonner. Dans son deuxième roman, après Monteggiani, Jean-Pierre Nucci raconte une histoire de famille, entre Paris et Ajaccio. Une histoire simple à la Sautet, froide et attachante, une histoire avec ses secrets, ses non-dits, ses oublis et ses souffrrances. Par une plume précise, l'auteur décrit les regrets et les errements d'un homme, avec pudeur et sincérité. La Guardiola est aussi un roman où l'âme corse est là, derrière chaque page tournée, derrière chaque sentiment décrit.

La Guardiola - Editions Mon Village - 2016

 

 

Postée par Jean-Claude Piguet, le 24/11/2016

Olivier Racine au Geneva Show

L'auteur du fameux «Cervin et Toblerone en Corée du Nord», Olivier Racine a présenté son livre le 23 septembre 2016 dans l'émission Geneva show à Léman Bleu.

Le lien de l'émission :

http://www.lemanbleu.ch/replay/video.html?VideoID=30481

Postée par Jean-Claude Piguet, le 24/11/2016

Sabine Dormond sur You tube

Le journaliste belge Philippe de Riemaecker a réalisé dernièrement une interview passionnante de Sabine Dormond.

Vous pouvez consulter cette video à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/watch?v=vxcvefxHbW8&t=1066s

 

A lire également, l'article de Marie-Sophie Péclard dans le blog de l'actualité culturelle de l'Arc lémanique : «Nouvelles masquées de Sabine Dormond».

Postée par Jean-Claude Piguet, le 24/11/2016

Cervin et toblerone dans les medias

Le livre Cervin et Toblerone en Corée du Nord d'Olivier Racine est présent dans de nombreux medias. 

LITTERATURE-ROMANDE.NET; SEPT INFO; COULEUR 3; L'EXPRESS; L'IMPARTIAL; LE JOURNAL DU JURA; LE NOUVELLISTE; LE QUOTIDIEN DE LA CÔTE; LE TEMPS; LE QUOTIDIEN JURASSIEN; SLATE.FR; L'ILLUSTRE magazine; LA TRIBUNE DE GENEVE; 24 HEURES; Journal de Sainte-Croix et environs, COOLBLOGGING.CH
NONFICTION.FR, AD HOC NEWS.DE, WORLDCRUNCH.COM

Vous pouvez découvrir l'article de 24Heures à cette adresse.

A bon entendeur et bonne lecture, vous allez bien vous marrer !

Postée par Jean-Claude Piguet, le 15/09/2016

Un auteur au comité de lecture

Mercredi 23 mars 2016, René Neyret (Une enfance au café, Yes kill, prochainement Oh God! Sur les traces du tombeau de Jésus) est venu de Paris à Sainte-Croix, pour rendre visite aux éditions Mon Village.

Il a pris part à la séance de notre comité de lecture et nous livre ses impressions.

 

Court récit d’un privilège

Tel Alice au pays des merveilles, j’ai franchi hier soir un miroir... entre ceux qui écrivent et ceux qui jugent – estiment plutôt - les écrits.

Pour la première fois, j’ai été invité à participer en observateur à une séance du comité de lecture de la maison d’édition Mon Village.

L’essentiel, tout de suite : professionnalisme - tolérance - respect - impartialité - bonne humeur.

Professionnalisme, les commentaires portent sur l’essence même de l’écriture, fond, style, plaisir du lecteur.

Tolérance, respect envers ceux, écrivains ou pas, qui envoient des textes.

Impartialité, toutes les propositions provenant d’anciens ou de nouveaux postulants sont traitées sur un pied d’égalité.

Et enfin une bonne humeur née de la complicité des participants à cette séance.

J’en suis sorti, autour d’un verre de rosé, ragaillardi sur mon futur d’écrivain au sein de cette maison d’édition.

René Neyret

Postée par Jean-Claude Piguet, le 15/09/2016

Une case de travers

Julien Sansonnens vient de publier sur son blog un bref et pertinent compte-rendu du recueil de nouvelles de Sabine Dormond : Une case de travers.

Il nous autorise à le publier, ce dont nous le remercions.

Une case de travers et autres nouvelles, de Sabine Dormond

Ce recueil d’une vingtaine de nouvelles parle de l’humain et de ses travers quotidiens. Tantôt enjouée, pleine de vie et légère, tantôt plus sombre, la plume de Sabine Dormond vise juste et parvient à nous toucher, parfois en deux ou trois pages seulement, dans une belle économie de moyens.
Parmi les histoires racontées, il y a cette élève un peu grosse dont tout le monde se moque, cet enfant autiste qui mène la vie dure à celle qui s’occupe de lui, ce type qui se suicide le jour de son anniversaire ou cette femme qui semble se nourrir d’une autre… Parfois le rêve ou une touche de surnaturel s’immisce dans les récits, leur conférant une dimension plus mystique.
Certaines des nouvelles sont plus engagées, doucement militantes, avec le risque de donner parfois dans les bons sentiments: à celles-ci nous avons préféré les récits plus sombres voire glauque, lorsque les personnages tourmentés laissent apparaître, précisément, leurs travers. C’est peut-être quand elle nous parle des paumés, des perdants et des inadaptés (tel cet homme incapable de sortir de chez lui, entre phobie sociale et dépendance aux réseaux virtuels) que Sabine Dormond donne le meilleur d’elle-même.
C’est le moment de se secouer, quitte à se forcer un peu. Il se projette mentalement dans cette soirée qu’il s’est choisie la semaine dernière, pour des raisons qu’il a oubliées, parmi des gens qu’il ne connaît pas et à qui il n’a sans doute rien à dire. D’avance, il sent planer la gêne, le besoin de trouver une contenance dans un verre. « Normal, un verre ça contient », qu’il dira bêtement à son voisin. Celui-ci le toisera comme un demeuré avant de se tourner vers un interlocuteur plus inspiré.
Une case de travers est un beau recueil de nouvelles dans lequel l’humour, fût-il noir, n’est jamais très loin.


  • Sabine Dormond
  • Une case de travers et autres nouvelles
  • Ed. Mon Village, 2015, 
227 pp.


L’auteur: Sabine Dormond est écrivain et traductrice. Elle a présidé l’Association vaudoise des écrivains entre 2011 et 2015. Elle publie principalement des nouvelles et est l’auteur d’un roman.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 09/08/2016

Distribution en France, Belgique, Luxembourg

Depuis le 1er mai 2016, les ouvrages des éditions Mon Village sont distribués en France, Belgique et Luxembourg par La Générale du Livre Librest dont le siège est à Ivry-sur-Seine. Les librairies et autres points de vente en France (sauf Franche-Comté) sont priés de s'adresser à Librest pour toutes leurs commandes de livres des éditions Mon Village.

La Générale Librest SAS, Carré Ivry, 128bis avenue Jean Jaurès, bâtiment K.6, 94200 Ivry-sur-Seine, 01 41 79 11 02, commande@lageneraledulivre.com

Nicolas Gigon reste diffuseur-distributeur principal pour la Franche-Comté.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 14/06/2016

Balades en famille

Le guide Les balades de Léa et Théo, trente balades en famille dans le Jura vaudois et les environs semble fort bien accueilli par la presse.

Le quotidien 24 heures publie un article de présentation dans son édition de vendredi 24 juillet 2015 et Canal Alpha a consacreé une émission aux deux auteures de ce charmant guide : Marilyn Guinet et Martine Stoeckli.

Les journaux L'Omnibus journal de la région d'Orbe et Agri Hebdo en ont parlé avec un regard critique et pertinent.

A découvrir en librairie dès mardi 28 juillet pour le prix de 25 francs.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 18/02/2016

Coups de griffes

Le livre de Bernadette Richard Coups de griffes, publié en 2008 par les Presses du Belvédère, était épuisé depuis longtemps, mais était toujours demandé, tant il est vrai que les histoires de chats, adorablement illustrées par Pierre Estoppey ont un charme intemporel.

Les éditions Mon Village ont décidé de le rééditer, avec l'adjonction de plusieurs chapitres toujours dans la même veine, tant par le texte que par le dessin.

Il sera disponible à nouveau en librairie le 8 juin 2015.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 12/11/2015

Mauvais élève...

Philippe Lachat vient de sortir son deuxième livre. Mauvais élève ou l'affaire Pavlovitch raconte l'action vigoureuse d'un jeune homme qui investit un collège pour «faire la leçon» à d'anciens professeurs dont l'action pédgagogique était loin d'être irréprochable.

Il sera à Saint-Imier à la place du Marché pour «Place à l'art» ce week-end 13 et 14 juin 2015. Il dédicacera ses deux ouvrages.

Jean-Claude Zumwald, auteur de deux romans policiers parus en 2013 et de deux autres à paraître tout prochainement, sera également présent.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 12/11/2015

Diffusion en Franche-Comté

Avis à toutes les librairies, grandes surfaces et autres points de vente du livre en Franche-Comté.

A partir de vendredi 14 août 2015, les livres des éditions Mon Village sont distribués et diffusés exclusivement en Franche-Comté (département du Doubs, du Jura, de Haute-Saône et Territoire de Belfort) par

Nicolas Gigon, 14 rue du Val, 25120 Les Bréseux

fixe : 9 83 80 14 47, mobile 6 99 32 38 09,

email : nicolas.gigon@gmail.com

Dès cette date, toutes les commandes de livres des éditions Mon Village doivent être adressées à Nicolas Gigon exclusivement.

Notre distributeur-diffuseur visitera régulièrement les points de vente du livre, présentera les nouveautés des éditions Mon Village, assurera les commandes, les livraisons et les retours.

Le catalogue complet des éditions Mon Village est mis à jour régulièrement et peut-être consulté en tout temps : editions-monvillage.ch

Nous vous remercions de votre attention et de la confiance que vous accorderez à Nicolas Gigon

Editions Mon Village

Postée par Eliane Rittener , le 14/10/2015

Diffusion des livres Mon Village par Transat SA

Au cours des dernières années, les éditions Mon Village ont diffusé et distribué leurs publications dans les librairies de Suisse romande par leurs propres moyens.

Dans l’intention d’améliorer les relations entre notre maison et les librairies, nous avons demandé à la société Transat SA de se charger de la diffusion et de la distribution des livres publiés par nos soins. Cette collaboration prendra effet le 1er février 2014 et, dès cette date, nous vous prions d’adresser vos commandes à Transat SA.

Nous remercions Transat SA de sa collaboration, nous nous réjouissons des fruits qu’elle apportera et espérons qu’elle rencontrera également votre adhésion.

Eliane Rittener            Jean-Claude Piguet


Diffusion Transat SA, CP 3625, 1211 Genève 3
Tél. 022 342 77 40, fax 022 343 46 46, portable 079 353 83 60
M. Americo Mattia : amattia@transatdiffusion.ch

Postée par Jean-Claude Piguet, le 02/09/2015

Gisèle Tuaillon-Nass rééditée

Les deux ouvrages que Gisèle Tuaillon-Nass a consacrés aux «passeurs» qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs et des opposants au nazisme en les conduisant en Suisse à travers les forêts jurassiennes ont été réédités.

Il s'agit des «Passagers de l'aube» et du «Rendez-vous des sages», qui raconte la vie de Bernard Bouveret.

Ils sont disponibles en librairie ou à notre adresse : monvillage@jsce.ch

Postée par Jean-Claude Piguet, le 02/09/2015

l'abécédaire commenté par Francis

L'ouvrage de Denise Campiche a bé cé daire amoureux bénéficie de regards et de commentaires fort aimables, voire amoureux. Merci.

A découvrir :

sur le blog de Francis Richard

sur le blog Fattorius

sur le journal en ligne la Méduse

Postée par Jean-Claude Piguet, le 14/08/2015

La saga du Grand Hôtel

 

La suite du Rêve d'Edouard vient de sortir de presse. L'ouvrage de Jean-Claude Piguet Somptueuses turbulences raconte l'histoire mouvementée et fabuleuse du Grand Hôtel des Rasses de 1939 à nos jours, ainsi que celle du tourisme et de la vie quotidienne sur le Balcon du Jura.

De la réouverture de l'hôtel en 1946 à sa reprise par Bernard Russi et le groupe BOAS en 2011, on suit toutes les turbulences et les moments somptueux vécus par ce merveilleux établissement : le tournage du film Gueule d'ange, les Championnats du monde de ski des journalistes, la construction de la piscine couverte à la place occupée jusqu'alors par le jardin d'hiver, les espoirs les plus fous, mais aussi la faillite subie en 1975, puis la gestion pendant vingt-cinq ans par la famille Wyssbrod.

Une soirée avec conférence et autres réjouissances aura lieu au Grand Hôtel des Rasses le 8 mai 2015 dès 18 h. avec un menu d'époque...

Postée par Jean-Claude Piguet, le 14/08/2015

Les blogs évoquent Jours adverses

Vous voulez vous faire une idée du livre de Julien Sansonnens, Jours adverses?

Allez faire un petit tour sur les blogs suivants :

Quelques critiques sont déjà parues:
 
    •    Sur le blog de Daniel Fattore, écrivain et traducteur
    •    Sur le blog de Frédéric Vallotton, écrivain
    •    Sur le blog de Francis Richard, blogueur littéraire bien connu
    •    Dans l'hebdomadaire Gauchebdo, No 45 du 7 novembre

Postée par Jean-Claude Piguet, le 08/05/2015

Il a aimé Jours adverses

Jours adverses de Julien Sansonnens

Le commentaire de Gilles de Montmollin

Amateur de romans d’action, j’ai attaqué prudemment le livre de Julien Sansonnens, "Jours adverses" (Editions Mon Village), qui n’appartient manifestement pas à cette catégorie. Et, je dois l’avouer, j’ai été happé par cette histoire, très simple, d’un homme qui cherche un sens à sa vie. J’ai aimé découvrir Sam, un gars plutôt doué, qui change - presque - aussi facilement de travail que de copine. Un gars qui comprend assez vite - c’est ce qui le rend sympathique - que cette vie-là ne donne pas un sens à son existence. Et aussi un gars doté d’une solide aptitude à faire foirer ce qui marche… Sam, un faux winner ? Un vrai loser ? Un type attachant par sa quête désenchantée du Graal, qui est peut-être un peu la mienne, la vôtre… Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 08/05/2015

L'érotisme selon Denise Campiche

Le magazine Générations, dans son édition de janvier 2015, consacre sa rubrique «Découvrir» au livre de Denise Campiche : a bé cé daire amoureux

Après une brève présentation de l'auteure, le magazine se livre à une brève, mais savoureuse interview qui dévoile comment est naît ce livre délicatement érotique.

Extrait :

Générations : Franchement vous n'avez pas honte d'écrire des passages aussi crus?

Denise Campiche : Vous trouvez mon langage fleuri ? No, je n'ai pas honte. Ma fille, âgée de 42 ans, ne voulait pas le lire d'abord. Elle avait peur de reconnaître des gens. Je l'ai rassurée, elle l'a lu en une nuit et m'a envoyé un texto disant: «Bravo, Maman !»

Postée par Jean-Claude Piguet, le 25/02/2015

Qui sont ces ados qu'on enferme?

Le livre de Claudio Vallone «Qui sont ces ados qu'on enferme?» vient d'être réimprimé.

L'ouvrage qui tire le portrait de dix-huit jeunes gens qui ont passé quelque temps à Valmont et qui explique le fonctionnement de cette maison située dans les hauts de Lausanne a connu un succès remarquable.

Les éditions Mon Village l'ont réimprimé de sorte qu'il est disponible dans toutes les librairies de Suisse romande, ainsi que sur notre site.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 19/02/2015

Hommage à «Une enfance au café»

Voici un commentaire reçu dernièrement sur le livre de René Neyret Une enfance au café.

Bonjour,
Presqu'un an s'est écoulé depuis notre rencontre au cours de laquelle vous m'aviez offert votre livre à la condition redoutable de vous dire ce que j'en pensais.
En vérité je n'en ai entrepris la lecture qu'avant hier et ne l'ai terminée ... qu'avant hier.
Je veux dire que je me suis régalé au point de délaisser toutes les obligations du bord. Petit-fils d'une aubergiste creusoise, (mon grand père était mort "des suites de la guerre", c'est à dire cyrrhotique, bien avant ma naissance) j'ai retrouvé, joliment écrits, tous les aspects de la vie à la campagne à cette époque. Les personnages, les batteuses, les parties de pêche, la fête au village. J'ai souri tout du long et souvent ri.
En un mot je vous remercie pour ce cadeau qui devrait être prescrit à tous les dépressifs et remboursé par la sécu.
Peut être à nouveau dans l'ile de Ré.
Amicalement.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 18/12/2014

Le Don Quichotte de Sabine Dormond apprécié

Le dernier livre de Sabine Dormond, Don Quichotte sur le retour fait l'objet de commentaires appréciés.

Prière de se rendre sur le blog suivant : <http://0z.fr/82RUI>

ainsi qu'à l'adresse <http://www.recits.ch> sous la rubrique «articles de presse» pour le commentaire d'Isabelle Falconnier publié dans L'Hebdo.

Prière de consulter aussi l'excellente critique à l'adresse : http://fattorius.over-blog.com/sabine-dormond-ose-le-retour-de-don-quichotte

Postée par Jean-Claude Piguet, le 14/05/2014

Video de La Vénule

Pour vous donner une petite idée du contenu du livre de Pierre Luneval, «La Vénule» publié par les éditions Mon Village, nous vous suggérons de jeter un coup d'œil à la video réalisée pour l'occasion.

http://www.youtube.com/watch?v=6hEaGguY6p4&feature=youtu.be

Postée par Jean-Claude Piguet, le 06/05/2014

Sortie de deux premiers polars de Jean-Claude Zumwald

Les éditions Mon Village publient simultanément les deux premiers polars de Jean-Claude Zumwald qui mettent en scène l'enquêteur très spécial nommé Victor Aubois.

Exit le salaud nous plonge dans de sombres histoires liées à la Deuxième Guerre mondiale et au milieu des Mennonites et des Juifs de La Chaux-de-Fonds.

La photo de classe nous conduit sur les traces d'un politicien ambitieux qui maquille une photo afin que celle-ci ne puise pas nuire à sa carrière.

Jean-Claude Zumwald dédicacera à la librairie Payot de La Chaux-de-Fonds samedi 21 décembre 2013 de 14 à 15h30.

Nous sommes persuadés que vous serez séduits par les enquêtes de Victor Aubois. Disponibles en librairie pour 18 fr.

Dans cette perspective, deux nouveaux polars paraîtront dans le courant de l'année 2014.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 06/05/2014

Le rêve d'Edouard réédité

Le premier tome de l'histoie du Grand Hôtel des Rasses et du tourisme sur le Balcon du Jura vaudois vient d'être réédité.

C'est l'histoire fabuleuse de la famille Baierlé et d'un établissement hôtelier prestigieux, qui survivra aux guerres mondiales et aux crises économiques.

L'auteur dédicacera son livre au Marché des Terroirs transfrontalier à la Grand'Borne (entre Les Fourgs et L'Auberson) samedi 24 août 2013 de 10h à 16 h.

Bienvenue à cette fête originale et conviviale par-dessus la frontière franco-suisse.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 25/04/2014

La Vénule dans la presse

Le livre de Pierre Luneval La vénule vient de faire l'objet d'un premier article plutôt élogieux dans la presse du Val d'Oise.

On peut le découvrir dans le lien pdf ci-dessous :

gazette Val d'Oise 10 2013.pdf

Postée par Jean-Claude Piguet, le 25/04/2014

Le taureau d'Eugène Burnand

Le célébrissime tableau du peintre vaudois Eugène Burnand Le taureau dans les Alpes (huile sur toile) réalisée en 1884 est disponible en poster au format 89 / 68 cm auprès des éditions Mon village.

Il a été réalisé à l'époque d'Albert-Louis Chappuis qui vouait à cette œuvre une véritable vénération.

Propriété du Musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 25/07/2013

Les frelons dans le Magazine de la Touraine

Dans son dernier numéro, le Magazine de la Touraine présente trois ouvrages dans sa page «à lire», dont celui de Michel Brouard : Le dernier vol des frelons.

 

« Un thriller, enfin ! Il est vrai qu'on avait tendance, depuis quelques mois, à regretter l'absence de parutions de bons romans policiers du cru, dont le décor donne à toute intrigue rondement menée un parfum «de chez nous» qui fait veiller jusqu'à plus que pas d'heure.

Le dernier en date s'appelait Printemps de barges, du Tourangeau Jérémy Bouquin. Le dernier vol des frrelons, écrit par Michel Brouard, prend admirablement la suite. En Touraine du sud, à Saint-Valentin-sur-Claise, un squelette aux mains coupées est retrouvé par une jeune archéologue. Une découverte qui se trouve être le point de départ d'une enquête rappelant, par moments, la verve et l'univers de Jean-Christophe Grangé, l'auteur des Rivières pourpres, pape du roman policier français depuis la fin de la dernière décennie.

L'intrigue nous emmène ainsi en Suisse (où réside à l'année Michel Brouard) dans les arcanes d'une secte pas franchement proprette sur les bords… En dehors des multiples rebondissements de cet ouvrage – mais il s'agit d'un passage obligé pour un thriller –, on appréciera la plume de son auteur, «coupable» ici de son troisième roman, et la description minutieuse qu'il fait de la Touraine et des pesonnages, tous plus vivants les uns que les autres. Sacré paradoxe pour une enquête où l'on compte les morts…»

Postée par Jean-Claude Piguet, le 11/07/2013

Rencontres parisiennes

La semaine dernière, je suis «descendu» à Paris pour rencontrer trois auteurs, et aussi pour le plaisir de flâner dans la Ville-Lumière (qui l'est d'ailleurs de moins en moins, surtout la nuit...).

Etrange parcours, normalement c'est le petit auteur suisse-romand qui se rend à Paris pour tenter d'y rencontrer de grands éditeurs. Mais là c'est le petit éditeur suisse-romand qui va à la rencontre de trois grands auteurs :

René Neyret qui dédicaçait son Enfance au café à la librairie-bar à vin La Belle Hortense, une soirée très agréable et animée au cœur de la ville;

Pierre Luneval pour la mise au point de sa Vénule, un bouquin explosif sur la duplicité de l'être, à paraître en août, c'était à la Fourmi ailée, une ancienne bibliothèque reconvertie en bistrot;

Jean-Pierre Nucci, qui a pris un moment pour converser aux Deux Magots (rien que ça...) au sujet du roman Monteggiani à paraître en octobre.

Trois rencontres dans des lieux magiques et appropriés à la littérature, trois entretiens merveilleux qui augurent de trois excellents livres à venir.

Merci, Paris.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 11/07/2013

Flûte alors !

Ce n'est un secret pour personne, l'édition est un secteur économique qui vit une situation plus que difficile. Mais les éditions Mon village ont trouvé une parade : elles se lancent dans la commercialisation de flûtes au beurre, de cœurs de France, bricelets et autres délicatesses boulangères. Elles offriront dorénavant à leur clientèle les nourritures spirituelles et les nourritures terrestres ! Merveilleux, non ?

Vous pourrez en effet trouver sur le marché des paquets joliment décorés aux armes de «Mon Village», et ceci dans plus de trente pays ! Merveilleux, non ?

Il y a juste un tout petit problème, les flûtes «Mon Village» sont produites et vendues par la société Cornu SA à Champagne... Champagne ? Ça vous dit quelque chose. Ah oui, un conflit long et coûteux entre le Comité interprofessionnel du vin de Champagne et les vignerons du charmant village vaudois de Champagne, un conflit qui a touché aussi la boulangerie Cornu SA. Les Champrenois refusent absolument que l'on utilise le terme «Champagne» sur quelque produit que ce soit, même les flûtes...

La maison Cornu a finalement renoncé à l'appellation «recette de Champagne» pour ses flûtes et a trouvé l'appellation «Mon Village». Et pourtant les éditions Mon Village étaient bien évidemment connues de la maison Cornu SA.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 21/03/2013

Lettre ouverte à Cornu SA

La société Cornu SA à Champagne, boulangerie bien connue en Suisse romande pour sa production de flûtes, bricelets et autres délicatesses, et qui exporte dans une trentaine de pays, a choisi une nouvelle appellation pour ses produits. Après avoir renoncé à la mention «Champagne» que conteste les producteurs français de mousseux, elle a choisi l'appellation «Mon Village» qu'elle a déposé à Berne.

Les éditions Mon Village ont adressé à la société Cornu SA et à la presse une lettre ouverte à ce sujet, que vous trouvez dans le lien pdf ci-dessous.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 21/03/2013

Réponse de Cornu SA

Suite à la lettre adressée par les éditions Mon Village, la société Cornu SA, boulangerie spécialisée dans les flûtes, bricelets et autres friandises, répond aux éditions par une autre lettre ouverte, adressée également à la presse régionale.

Vous trouvez cette réponse dans le lien pdf ci-dessous.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 21/03/2013

Marque «Mon Village»

Suite à la décision de la boulangerie Cornu SA à Champagne d'adopter la marque «Mon Village» pour ses produits, une discussion s'est engagée avec les éditions Mon Village et s'est conclue vendredi 15 février 2013.

Prière de prendre connaissance du communiqué commun en lien ci-dessous : CP Mon Village.pdf

Postée par Jean-Claude Piguet, le 21/03/2013

Un polar jurassien à succès

Le livre de Philippe Lachat Fallait pas faire ça, Marcel! remporte un très grand succès dans les cantons du Jura, de Neuchâtel et dans le Jura-Sud. L'Impartial, l'Express et le Quotidien du  Jura lui ont consacré un article élogieux et mérité.

Le sujet abordé, relatif à la Question jurassienne, semble raviver des passions pas tout à fait éteintes; et la manière de raconter le mystère de ce militant retrouvé mort dans une situation troublante suscite un intérêt légitime.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 17/01/2013

Coup de cœur

Quand la mère se retire de Claire de Viron

Un petit mot pour vous dire combien j'ai aimé votre livre.

Il est sorti hier en librairie et je l'ai lu d'un trait hier soir: un peu de suspens, très belles descriptions de sentiments, des personnages attachants qui nous ressemblent et un fond de chaleur humaine, d'amitié et de respect de chacun. Je vais en faire un coup de cœur. Merci pour ce beau moment de lecture.

Françoise Renaud

Librairie Clin dœil

Postée par Jean-Claude Piguet, le 27/12/2012

Louis-François Monnier

L'auteur de Deux billets simple course Louis-François Monnier se fait tirer le portrait dans l'hebdomadaire Terre et Nature du 13 septembre 2012.

Le texte de Pierre-Alain Cornaz présente avec délicatesse et empathie l'auteur de ce témoignage captivant d'un vigneron d'Arnex-sur-Orbe qui a consacré seize années à la coopération agricole au Mozambique.

Louis-François Monnier présentera son expéricence et son ouvrage dans les clubs d'Aînés du canton de Vaud cet automne et cet hiver. Ne manquez pas ce rendez-vous passionnant, riche en émotions et en humanité.

A découvrir dans le fichier pdf ci-dessous.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 27/12/2012

Le procès Ségalat en livre

Jacques Secretan a suivi les sept jours du procès de Laurent Ségalat en mai-juin 2012 et a noté toutes les interventions. Il en a fait un livre passionnant et d'une absolue objectivité qui relate cette affaire surprenante.

Le procès Ségalat, un acquittement contesté, édité par Mon Village, permet de se faire une opinion parfaitement documentée et équilibrée sur l'affaire, ceci à la veille du procès en appel qui s'ouvre le 29 novembre 2012 au Tribunal cantonal.

Le livre est disponible en librairie et chez l'éditeur dès le 26 novembre 2012 (232 p., 28 fr, 18 euros)

Postée par Jean-Claude Piguet, le 19/12/2012

Jenny Sigot Müller

L'auteur de Entre deux voix, journal d'une jeune interprète de coonférences, Jenny Sigot Müller, dévoile sa vision de son métier d'interprète dans une interview réalisée par Susanne Raschle et publiée dans le numéro 5 de la revue WSLintern.

A découvrir dans le lien ci-dessous.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 19/11/2012

Prix littéraire

Dominique Gros obtient le prix littéraire de la ville de Trévières (département du Calvados) pour son ouvrage  "Le lynx de la combe au lac". Il lui a été remis le 28 mai 2012 à l'occasiondu Festival du livre.

Postée par Jean-Claude Piguet, le 18/07/2012

revue de presse 1

Le Lynx de la Combe au Lac de Dominique Gros

Roman écologique s'il en est,"le lynx de la combe au Lac", invite à l'enchantement. Dans le sillage des grands écrivains de la nature comme Jean Giono ou Louis Pergaud, Dominique Gros, journaliste, photographe, auteur de livres et de documentaires, propose ici une réflexion sensible et heureuse sur la biodiversité et la place de l'homme dans la nature.   /Courrier du Val-de-Travers hebdo du 16.06.2011

............

Passionnant pour les passionnés de lynx et de biodiversité/Terre et Nature du 14 juillet 2011

Postée par Jean-Claude Piguet, le 06/10/2011

Revue de presse

Heureux les doux…

«Pris par la routine des saisons et la répétition des tâches inhérentes à l'élevage, le père vit plus avec ses bêtes qu'avec les membres de sa famille. Cela ne les choque pas car une intimité profonde se crée dans le partage du travail, dans la communion avec la nature.

Cette fresque évoque aussi la foi exigeante des anabaptistes mennonites, leur respect des règles, leur esprit de paix. Le lecteur appréciera, au fil du récit qui rappelle la vie quotidienne, cette permanence d'un attachement rigoureux aux préceptes de l'écriture sainte.

Besançon, votre ville, 30 septembre 2010

 

Critique de l'Est républicain

Voir le fichier pdf ci-attaché

 

Le sommet de la pyramide

Revue de presse

L'Yverdonnois Gilles de Montmolln adore les voiliers. Normal que l'action s'accélère durant le Bol d'Or (superbe  description). Plus que la rocamolesque intrigue, l'évolution du héros, un brin impulsif, passionne. En terrain balisé, le Pays de Vaud, un polar à découvrir.

BC in 24 Heures, samedi 10 juillet 2010

 

 

Le baobab

«Dans ce texte, Gino Jeanneret avance, par le truchement du discours de ses protagonistes, des idées qui lui tiennent à cœur et dénoncent l’esprit consommateur de notre époque, tout en prônant une vie en symbiose avec la nature. La vitalité et l’humour de ce roman - où le hasard fait souvent bien les choses - vous permettront de passer un agréable moment.»

Roger Moret (Journal de Sainte-Croix et environs, 24 mars 2010)

 

Le trésor de Lajoux

«L'histoire de Joseph Berberat ressemble à un conte de fées. Paysan de son état, il vivait à Lajoux avec femme et enfants. Par un heureux concours de circonstances, il va mettre la  main sur un fabuleux trésor. Désireux de changer de vie, l'agriculteur va s'approcher de la Bourgeoisie de Delémont et lui proposer d'acheter et d'exploiter le domaine du Domont.»

Sébastien Fasnacht, Le Quotidien jurassien, vendredi 27 novembre 2009

Ombriennes

«Par fines touches et avec habileté, Tomaso Solari nous fait découvrir alternativement les deux facettes d’une société impitoyable, où maîtres et serviteurs se côtoient dans un ballet d’autoritarisme et de servilité, celui-ci étant conjointement accepté.»

Roger Moret, Journal de Sainte-Croix et environs, mercredi 11 novembre 2009

Le pont Mirabeau

«Le  style est clair et la plume alerte. Nul besoin de passer la brosse à reluire,  Narcisse n'en est pas à son coup d'essai […] A tous ceux qui aiment le polar, nous ne saurions trop conseiller de se le procurer.»

Roland Bosdeveix, La Raison militante, octobre 2009

 

New York : le crépuscule d'un géant

Chapitres courts, coupures abruptes, nous sommes  dans  la tendance récente de  l'écriture «à l'américaine». Cette technique ajoute à l'attirande, à la séduction, du lecteur potentiel. Il s'agit de le prendre au piège, de ne plus le laisser s'échapper, de l'hypnotiser. ET cela  marche. Le lecteur est tenu en haleine.

Rolf Kesselring, dans Swissinfo, 20 septembre 2009

Maison à vendre

Dans ce roman captivant, tout  finit par s'arranger d'une manière fort différente de celle qui était prévue, parce que la contradiction, dans la vie, est effectivement le critère du réel, mais aussi parce l'amour s'en mêle. D'une  extrémité à l'autre du roman.

André Durussel, dans Le Journal de Sainte-Croix, 11 septembre 2009

Les bruyères écarlates

Il s'agit là d'un roman dans la lignée des récits d'Albert-Louis Chappuis, le fondateur des éditions Mon Village, ou d'un André Besson dans la force de l'âge: une terre ingrate, des caractères forts, des haines familiales qui se transmettent d'une génération de paysans à l'autre et peinent à s'éteindre, dont l'origine n'est même plus connue des protagonistes…

Bernar Viret, dans Le Journal de Sainte-Croix, 21 août 2009

Neige perdue

Neige perdue est le roman de deux vies qui s'entremêlent à cinquante-cinq années de distance: celle du narrateur et celle d'Heinrich Braun. Une vie perclue d'absences et de traumatismes pour le narrateur qui, se lançant dans une quête éperdue, réalisera une véritable introspection au fur et à mesure de son ascension vers les sommets atteints par Heinrich Braun... véritable ou fausse voie,  au lecteur de le découvrir.

Fred Jimenez, L'Est Républicain, 10 septembre 2009

 

Photographe professionnel, Jack Varlet a écrit un roman psychologique qui commence avec la découveerte par le héros d'une valise en cuir pleine de vieilles photos oubliées. A partir de ce trésor visuel, le narrateur s'engage dans une quête personnelle qui mêle les souvenirs de famille et les paysages de montagne.

Réponse-photo, novembre 2009

Schisme : Pierre Valdo et le chevalier

Au 12e siècle, Pierre Valdo, riche marchand lyonnais, donne tous ses biens et exige la pureté du clergé par rapport à la misère du peuple. Rapidement chassé puis excommunié, le mouvement dissident qu'il prêche prône l'égalité homme-femme, la possibilité d'apprendre à lire, l'abolition de la peine de mort, la traduction de la bible latine en français. Toutes les vertus chrétiennes étaient là.

Régis Bachelu, La Terre de chez nous, 30 mai 2009

Postée par Jean-Claude Piguet, le 10/06/2011